Apprentissage sur le pouce : Négocier le virage d'une transition professionnelle

Contributeur : Jeremy Stowe, Directeur général, Compétences du secteur public et du gouvernement du Canada, École de la fonction publique du Canada
Publié : Le 10 août 2020


« La capacité d'apprendre est un don; la faculté d'apprendre est un talent; la volonté d'apprendre est un choix. »    
— Brian Herbert et Kevin J. Anderson, La Maison Harkonnen

Même sans beaucoup d'entraînement, un nouveau conducteur est capable de prendre un virage lentement pour la première fois. Pourtant, négocier un virage moyen exige davantage des pneus et de la suspension de la voiture que des manœuvres routinières. Un petit incident, jumelé à une vitesse excessive, peut facilement entraîner une perte de contrôle et vous mener dans le fossé.  

À l'approche d'un virage, la règle générale veut que l'on freine jusqu'à la vitesse désirée, que l'on tourne légèrement le volant dans la direction du virage et, surtout, que l'on accélère lorsque la voiture a dépassé le sommet de la courbe. Et bien entendu, il faut toujours éviter d'utiliser le frein de secours.

Accélérer sur une nouvelle voie

Commencer un nouvel emploi ressemble beaucoup à la transition que suppose le fait de suivre un virage sur la route. Vous l'abordez doucement, vous changez votre orientation mentale du passé vers le présent, et vous accélérez sur une nouvelle voie. L'art d'accélérer vers un poste différent, souvent de niveau supérieur, exige la même capacité d'accueillir favorablement le changement et de reconnaître l'apprentissage comme un investissement qui vous aidera à naviguer à travers vos réussites actuelles et futures.

L'environnement de travail moderne est désormais un lieu de perturbations et de changements constants. Les cheminements de carrière possibles deviennent beaucoup moins linéaires, et la faculté d'apprendre et de s'adapter est de plus en plus présente dans les compétences recherchées. L'avenir nous dira ce qu'il adviendra du travail, mais la préparation et l'apprentissage nécessaires pour s'adapter à chaque nouveau virage doivent être constants.

Les étapes d'une transition réussie

Le changement peut être difficile. En période de transition, certaines compétences et connaissances et certains principes peuvent ne plus être valables. Cela ne signifie pas que votre éducation, vos expériences et vos compétences antérieures ne suffisent plus. Cela signifie plutôt qu'il n'y a pas de meilleur moment pour être curieux et ouvert à de nouvelles idées, cultures et méthodes.

N'évitez pas ce qui vous est inconnu. Au contraire, partez à la recherche de renseignements, d'opinions et d'occasions. Intéressez-vous à ce qui vous attend au prochain tournant et soyez prêt à y faire face.

L'auteur William Bridges, Ph. D., était spécialiste du changement et des transitions. Il a créé un modèle simple (en anglais seulement) pour décrire les étapes d'une transition :

  1. Reconnaissez que le statu quo a changé et dites adieu à la situation telle qu'elle était (ralentissez).
  2. Attendez-vous à ressentir un certain malaise et acceptez le fait que, lorsque le changement s'amorcera, il y aura beaucoup de questions, mais peu de réponses (accélérez avec confiance dans le virage).
  3. Souvenez-vous du passé et saluez l'avenir (acceptez la nouvelle route et la nouvelle direction).

Il est important de se rappeler qu'il y aura des ressemblances et beaucoup de différences entre votre ancien et votre nouveau travail. Toutes les compétences et connaissances que vous possédez actuellement sont une ressource importante, mais dans votre nouveau poste, vous devrez acquérir des compétences et trouver des ressources que vous n'avez pas encore. Acceptez la nouveauté et l'inconfort et tirez-en des enseignements.

Tournez-vous vers l'apprentissage

L'optimiste qui lit ces lignes en ce moment réfléchit aux possibilités de s'inscrire à une formation, de partager ses connaissances avec d'autres et d'en apprendre davantage pendant sa transition de carrière. Le pessimiste pense que tout cela semble bon en théorie, mais il n'a pas le temps d'intégrer ces idées et de s'adapter à un nouvel emploi simultanément.

À ces deux types de lecteurs, nous disons : ne ralentissez pas. Une transition est l'occasion d'accélérer votre apprentissage. C'est le moment d'être curieux, d'apprendre des autres, de se perfectionner et de chercher à acquérir de nouvelles connaissances. N'attendez pas d'être moins occupé, cela ne se produira pas.

Gérez votre transition professionnelle en acceptant la courbe et en prenant de la vitesse. Et souvenez-vous que l'apprentissage est un investissement en vous-même et dans votre réussite.

Liens connexes


En vedette

COVID19

Renseignements à l'intention des employés du gouvernement du Canada : maladie à coronavirus (COVID‑19)

Mise à jour à l'intention des employés sur COVID‑19, télétravail, avis, messages et ressources à partager.

Cybersécurité

Mois de la sensibilisation à la cybersécuritéNouveau

Cette année, le MSC est aussi le temps pour apprécier les appareils électroniques. En octobre, le meilleur ami de l'homme ne sera pas le chien, mais les appareils intelligents.

Ce site web est continuellement mis à jour en fonction de vos commentaires.

Dites-nous ce que vous en pensez.
Sur quelle plateforme porte votre commentaire :
Veuillez entrer votre courriel si vous souhaitez une réponse :
Date de modification :