Sélection de la langue

Recherche

Apprentissage sur le pouce : Vous redoutez le réseautage? Voici un jeu-questionnaire : mythe ou réalité?

Contributeur : Julie Blais Comeau, conceptrice d'apprentissage, École de la fonction publique du Canada

Publié : 26 octobre 2020


Le réseautage est trop souvent redouté. Pourtant, sans effort de votre part, votre famille, votre équipe de travail, votre église, votre club social ainsi que les commerçants de votre quartier forment naturellement votre réseau. Pour avoir un réseau de qualité, il ne vous reste qu'à y contribuer activement.

Lors de mon entretien avec Jeannine Ritchot, sous-ministre adjointe du Secteur des communications et du portefeuille à Ressources naturelles Canada pour le balado Comment survivre comme cadre : le réseautage en 3 « C » : création, connexion et contribution, au-delà de ses conseils pour vous aider à consciemment créer, vous connecter et contribuer à votre réseau, j'ai aussi noté des mythes souvent associés aux pratiques du réseautage. À vous de répondre « mythe » ou « réalité » aux quatre énoncés suivants :

On doit faire la distinction entre son réseau personnel et professionnel.

Mythe. Une connexion de votre réseau professionnel peut devenir un ami. Une connaissance personnelle peut vous aider à obtenir le poste de vos rêves. Les leçons apprises de vos relations influentes au sein de votre réseau personnel peuvent vous servir dans votre vie professionnelle, et vice versa.

Un réseau se forme par hasard, selon les circonstances de la vie.

Mythe. Un réseau se planifie. On ne contrôle pas le hasard, mais avec une stratégie, on obtient un réseau qui nous mène vers nos objectifs. Consciemment, on accepte une invitation, on tend la main, on fait un appel, on envoie un courriel ou on demande d'être présenté. Puis, consciemment, on offre de l'aide, on accompagne l'autre et on contribue à son avancement et à celui de sa communauté. Même après un refus pour un poste, demandez de la rétroaction à votre nouvelle connexion, pour vous aider à mieux progresser vers votre vision.

Demander de l'aide à un membre de son réseau peut être mutuellement bénéfique.

Réalité. Même que c'est la règle d'or. Si demander de l'aide est gênant pour vous, inversez les rôles. Pensez à la dernière fois que quelqu'un vous a demandé de l'aide. Comment vous êtes-vous senti? Valorisé, apprécié, important, fier de vos connaissances? Quand vous réseautez sainement, vous êtes au sein d'un échange mutuellement bénéfique d'entraide. Vous devez être prêt à lever la main, à répondre à l'appel ou même à activement offrir de présenter une connexion de votre réseau. Donner de son temps, de son expérience et de ses talents peut aussi agrandir votre réseau pour le mieux des deux parties. Le réseautage a des pouvoirs exponentiellement bénéfiques pour tous.

Réseauter commence toujours en personne : dans une cohorte de cours, dans un congrès ou lors d'un cocktail.

Mythe. Quand vous êtes inspiré, quand vous souhaitez positivement contribuer ou quand vous avez déjà des valeurs communes, connectez-vous sur LinkedIn avec une note, envoyez un courriel ou téléphonez pour mentionner et expliquer votre intérêt. Toutes les façons sont bonnes. Osez faire valoir votre potentielle complicité et interconnectivité.

La prochaine fois qu'on vous invitera ou que vous voudrez rencontrer des gens, ne soyez pas gêné et donnez-vous comme mission d'être au service de l'autre, pour qu'il réalise ses objectifs. Vous verrez, très bientôt, vous vous sentirez bien d'avoir contribué et l'autre réciproquera probablement, quand l'occasion se présentera. Allez, présentez-vous, dites oui, osez réseauter.

Comme madame Ritchot le dit : « Ayez le courage de faire une connexion. Faites au moins une connexion, puis commencez à nourrir cette connexion ».


En vedette

Appli mobile « La réconciliation : un point de départ »

Téléchargez l'appli « La réconciliation : un point de départ » pour accéder à une mine d'informations sur les peuples autochtones du Canada, des événements historiques et la réconciliation.

Série d'apprentissage sur les questions autochtones

Découvrez l'histoire commune du Canada avec les Premières nations, les Inuits et les Métis.

Ce site web est continuellement mis à jour en fonction de vos commentaires.

Dites-nous ce que vous en pensez.
Sur quelle plateforme porte votre commentaire? (obligatoire)
Date de modification :