Sélection de la langue

Recherche

Comprendre le racisme envers les Noirs et comment être un allié

Description : Revoyez la discussion portant sur la façon d'aborder le racisme envers les Noirs et de faire sa part pour le contrer. Pour l'occasion, des experts aborderont l'expérience des Noirs au Canada au cours de l'histoire, leur réalité actuelle au sein de la fonction publique fédérale et la manière de provoquer le changement.

Comprendre le racisme envers les Noirs et comment devenir un allié

Date : 14 septembre 2020

Durée : 00:14:55

Résolution : 1080p


Transcription

Nathalie Laviades-Jodouin [00:00:23] J'aimerais inviter Patricia Harewood, qui travaille actuellement à titre d'avocate interne pour l'Alliance de la Fonction publique du Canada, l'AFPC, qui est le plus important syndicat du secteur public fédéral au Canada. Mme Harewood conseille les dirigeants élus et le personnel, plaide diverses plaintes et questions de contrôle judiciaire et donne des instructions aux avocats externes. À toi, Patricia.

Patricia Harewood [00:00:57] Merci beaucoup pour cette introduction.

Patricia Harewood [00:01:01] Je tiens à remercier les organisateurs, CEFN et l'École de la fonction publique du Canada d'avoir organisé cette séance. Je voulais tout d'abord reconnaître que nous avons déjà entendu beaucoup de douleur Noire et que nous sommes toujours dans une pandémie, bien que nous soyons en train de rouvrir dans diverses juridictions. Mais je pense que, pour beaucoup de Noirs, je dirai que nous avons eu une pandémie en plus de la pandémie parce que la pandémie qui est le racisme anti-Noir, que vous avez entendu du professeur Saini, est profondément ancrée dans nos institutions depuis des centaines d'années.  Et ce que vous avez entendu de monsieur Prospère, a eu un impact direct sur sa santé mentale en tant qu'individu, mais sur plusieurs d'entre nous qui marchent dans des corps Noirs. Il s'agit d'une pandémie continue dans laquelle nous vivons.  Et donc, pour ceux d'entre vous qui sont en appel et qui s'identifient comme étant Noirs d'origine africaine, caribéenne, etc., je veux juste le reconnaître.

Patricia Harewood [00:02:13] Alors, je voulais juste vous expliquer un peu. Je vais parler un peu de comment être un allié efficace. Mais avant de le faire, j'aimerais juste dire un peu plus sur ce que moi j'ai fait à l'Alliance. Donc, pour que vous puissiez mieux comprendre ma perspective. Donc, en tant qu'avocate, j'ai représentée des centaines de travailleurs et travailleuses dans la fonction publique fédérale. J'ai aussi travaillée dans un poste de coordinatrice prévention de l'oppression et ça, c'est un poste qui a été créé au sein de l'Alliance suite à un incident de racisme qui a eu lieu au sein de l'Alliance. Et là, je parle de l'alliance comme employeur. Donc, ce poste a été créé pour coordonner et mettre en œuvre des politiques pratiques et des comportements afin d'adresser le racisme systémique et surtout le racisme anti-Noir dans toutes ses formes.

Patricia Harewood [00:03:12] C'est donc là que j'ai été mentionné dans l'introduction à titre de conseiller auprès des dirigeants élus et des équipes de gestion sur des questions liées à la coordination, à la formation et à l'élaboration de politiques en matière d'équité et de racisme systémique.  Je tiens aussi à ajouter que je me considère lié à ma collectivité, et je pense qu'il s'agit là d'un aspect important du maintien de ma propre santé mentale. Je parle évidemment en mon nom, mais je crois que cela est vrai pour bon nombre d'entre nous, dans la diversité des communautés Noires qui sont ici partout au pays.  Je co-anime, par exemple, une émission hebdomadaire sur CHUO 89.1 FM, qui s'appelle « Black on Black  ». De plus, il aborde les enjeux qui touchent la diversité des communautés Noires au Canada.  Vous pouvez y écouter tous les samedis de 11h à 12h. Nous interviewons donc des gens de partout au Canada et dans le monde.  Par exemple, nous avons effectué une série d'entrevues sur la façon dont la COVID-19 a eu des répercussions disproportionnées sur les communautés Noires ici, au Canada et aux États-Unis. et des communautés comme Montréal-Nord.  Vous savez, dans les collectivités de Toronto, ici même, à Ottawa, où je suis. Ensuite, je siège à un certain nombre de commissions sans but lucratif. 

Patricia Harewood [00:04:36] Par exemple, je siège sur le conseil d'administration du centre éducatif Les Débrouillards en tant que présidente et je siège aussi sur un conseil qui s'appelle l'initiative: une ville pour toutes les femmes, qui est un organisme à but non lucratif ici à Ottawa.

Patricia Harewood [00:04:51] J'en viens donc à ce travail à partir de ces postes et je dirais aussi une position de privilège relatif.  Je suis une femme Noire. Je suis avocate.  Je suis capable d'être corsé. Je suis cisgenre. J'ai un certain niveau de privilège de la classe sociale, ayant été élevé dans une famille de la classe moyenne où mes deux parents étaient enseignants. Plus tard, ma mère est devenue elle-même fonctionnaire et a travaillé dans la fonction publique pendant 20 ans.  Et j'ai moi-même travaillé dans la fonction publique au ministère de la Justice pendant environ quatre ans à titre de L.A.S. Avocat. Donc, j'ai un certain degré, selon moi, au sein de ce groupe de liberté en ce sens que je n'ai aucune obligation de loyauté envers un employeur du gouvernement fédéral. Je tiens à le dire clairement.  Et donc j'ai l'impression que, dans une certaine mesure, du moins dans ce forum, j'ai la capacité de parler librement. Et je ne crois pas que ce soit le cas pour de nombreux fonctionnaires. 

Patricia Harewood [00:05:57] Je pense que pour plusieurs fonctionnaires Noirs au sein de la fonction publique qui travaillent à l'intersection du racisme, du sexisme, de l'homophobie dans leur milieu de travail, que les personnes ont peur de subir des représailles, que leur carrière serait complètement éliminée s'ils parlent ouvertement comme M. Prospère à parler du racisme et l'impact du racisme au sein de la fonction publique en particulier et dans d'autres institutions aussi.

Patricia Harewood [00:06:35] Les fonctionnaires Noirs, d'après ce que je comprends de mon expérience, ont souvent peur qu'ils soient étiquetés, qu'ils soient considérés comme la personne Noire en colère qui joue toujours la carte raciale, la personne Noire qui n'est pas un joueur d'équipe parce qu'ils osent parler à voix haute, se démarquer, affronter et défier le racisme structurel et systémique dans leur milieu de travail.  Et avant de parler de ce qu'est allyship alors, je veux dire très clairement ce qu'est le racisme contre les Noirs. C'est donc intégré à toutes nos institutions au Canada, des soins de santé à l'éducation, au système de justice et à la fonction publique. Et ce sont vraiment des politiques et des pratiques enracinées dans nos institutions qui renforcent fondamentalement les croyances, les attitudes, les préjugés, les stéréotypes et font preuve de discrimination envers les Noirs et les Africains, les personnes d'ascendance africaine. Ces stéréotypes que nous savons que je ne répéterai pas et qui se retrouvent dans le milieu de travail et dans la prise de décisions.  Alors, qu'est-ce qu'allyship? J'éprouve un peu de difficulté avec le terme allié. Je reconnais que je ne suis pas très à l'aise avec le terme. Je sais que ça se fait de nos jours, que c'est populaire, que c'est la nouvelle saveur du mois.  Et je sais que j'ai moi-même reçu plusieurs appels de collègues blancs, tant au sein de la profession juridique qu'à l'extérieur, qui veulent sincèrement savoir ce qu'ils peuvent faire pour contribuer la lutte, au soulèvement que nous avons vu dans les rues du pays à la suite de l'assassinat de M. Floyd, mais aussi le meurtre de gens comme Regis Korchinski-Paquet. Je préfère donc le terme collaborateur, co-conspirateur, quelqu'un qui n'est pas Noir, mais avec qui vous pouvez travailler pour lutter contre le racisme systémique contre les Noirs, même lorsqu'il n'est pas populaire de le faire.  Quelqu'un que vous en tant que personne Noire, une personne trans Noire, une personne ayant des problèmes de santé mentale, une femme Noire, un homosexuel Noir, une personne Noire ayant des obligations familiales, élevant des enfants, parce que nous ne sommes pas tous les mêmes, nous ne sommes pas homogènes, quelqu'un sur qui vous pouvez compter et faire confiance. Donc, parce que mon inconfort avec le terme allié est qu'il implique quelqu'un qui va aider, quelqu'un qui va sauver un groupe qui est opprimé et qui a été historiquement marginalisé. Je pense que ce qu'il faut, c'est un changement fondamental, une prise de conscience du pouvoir, des personnes qui souhaitent aider seront des alliés et qui détiendront le pouvoir, que la lutte contre le racisme anti-Noir dans la fonction publique fédérale et dans la société ne constitue tout simplement pas la lutte des Noirs. Il doit s'agir de la lutte de tous les fonctionnaires. 

Patricia Harewood [00:09:43] Alors je vais juste soulevé les 10 points, à mon avis, comment être un allié efficace basé sur plusieurs documents que j'ai révisé. Premièrement, il faut écouter davantage et je pense que monsieur Matthews a parlé de cela au début. L'écoute active, c'est primordial et je pense, je le dis avec tout le respect qu'il faut, il faut laisser les gens, avec l'expérience vécue du racisme anti-Noir, de parler de leur propre expérience dans la fonction publique. Pour que vous puissiez mieux comprendre leur réalité. Un exemple, c'est le travail qui a été fait pour le Comité conjoint sur la diversité et l'inclusion qui ont produit un rapport disponible en anglais et français où ils ont consulté 12 000 et plus fonctionnaires et qui a dans ce rapport, il y a des recommandations concrètes provenant des communautés racialisées, des communautés d'équité, et ça comprend aussi des communautés, des personnes Noires. Numéro 2: ne compter pas sur les autres pour votre apprentissage. Et cela signifie qu'il faut faire le travail, la recherche. Il faut mieux comprendre les enjeux des fonctionnaires Noirs. Il faut visiter le site Web de FHEC, lire les livres suggérés de professeurs, les livres comme « The Skin We're In » de Desmond Cole afin de mieux comprendre qu'est-ce qui est le racisme anti-Noir et comment ça se manifeste dans nos institutions et comment le confronter. Les vidéos de Robin DiAngelo, par exemple, sur la fragilité blanche, sont aussi très intéressantes et importantes à avoir. Numéro 3: vous devez accepter la critique. Par exemple, savez-vous que le mot que vous avez utilisé lors de cette réunion que c'est offensant pour nos communautés? Compte tenu de l'histoire de l'esclavage et la discrimination anti-Noirs dans notre pays. Il faut que vous reconnaissiez en tant qu'allié vos privilèges, votre pouvoir et on devrait le discuter ouvertement. Il faut appuyer les fonctionnaires Noirs, pas simplement avec les beaux mots, mais avec les gestes concrets, et là, je veux référer à la décision de la Commission des relations de travail dans la fonction publique. C'est une décision de Christian Reeves qui était mécanicien en apprentissage au département de Défense nationale et qui a subi, qui a été assujetti à le racisme anti-Noir dans le milieu de travail. Il faut absolument lire cette décision et quand vous lisiez cette décision, vous rencontrez que par exemple Christian Reeves qui a vécu le racisme anti-Noir lors de son procès, lors de son audience devant la commission. Il avait des alliés. Il avait au moins trois personnes blanches qui ont témoignés afin de dire oui, le racisme, il a subi le racisme anti-Noir. Il faut utiliser votre privilège et votre pouvoir pour démanteler le racisme systémique. Et ça veut dire que ça comprend que ça exige des efforts supplémentaires afin d'équilibrer le désavantage. S'assurer que les personnes Noires compétentes ont accès aux opportunités d'avancement, des postes intérimaires, le mentorat formel ou informel, le coaching, les opportunités de leadership. Il faut pas vous attendez en tant qu'allié à une récompense ou une reconnaissance spéciale parce que vous affrontez des problèmes quotidiens des fonctionnaires Noirs qu'on vit tous les jours. Numéro 8: vous devez être prêt à partager le pouvoir décisionnel à tous les niveaux avec les personnes Noires compétentes qui méritent les postes. Numéro 9: il faut faire un effort spécial afin de bâtir un réseau professionnel qui inclut les fonctionnaires Noirs. Et finalement, il faut que vous donniez des références positives, des évaluations positives et justes aux fonctionnaires Noirs qui le méritent afin de leur permettre d'avancer dans leur carrière et avec leur vie. Alors,  ça c'est un survol de mes 10 points concernant comment être allié plus efficace et sur cela, je pense que je vais terminer mon discours et je suis ouverte à toutes questions pertinentes. Merci beaucoup. Je vous remercie.

En vedette

Appli mobile « La réconciliation : un point de départ »

Téléchargez l'appli « La réconciliation : un point de départ » pour accéder à une mine d'informations sur les peuples autochtones du Canada, des événements historiques et la réconciliation.

Série d'apprentissage contre le racisme

La Série d'apprentissage contre le racisme donne accès à des outils de travail, des cours, des ateliers et des événements portant sur des sujets tels que le racisme envers les Noirs, les préjugés inconscients, les données désagrégées, la santé mentale et les défis rencontrés par les minorités visibles dans la fonction publique.

Ce site web est continuellement mis à jour en fonction de vos commentaires.

Dites-nous ce que vous en pensez.
Sur quelle plateforme porte votre commentaire? (obligatoire)
Date de modification :