Politique sur l'ACS+ Recommandations et considérations

Description : À l'aide d'un exemple, la docteure Cara Tannenbaum explique comment élaborer un exposé de politique. Elle fait part de diverses recommandations politiques ainsi que de considérations politiques importantes sur l'ACS+.

Date : Le 9 juin 2020

Durée : 00:06:08

Résolution : 1080p


Transcription

[Une image du logo ACS+ s'affiche avec les mots « Analyse comparative entre les sexes plus ».]

[Un fond avec des barres colorées s'affiche avec le titre « Politique sur l'ACS+ Recommendation et considérations ». Ces mots s'effacent et le sous-titre « Élaborer une politique » apparaît.]

[La DRE CARA TANNENBAUM, assise dans son bureau, parle à la caméra. Un symbole ACS+ coloré s'affiche dans le coin inférieur gauche de l'écran et son nom (DRE CARA TANNENBAUM) et titre de fonction (directrice scientifique, Institut de la santé des femmes et des hommes, Instituts de recherche en santé du Canada [IRSC]) apparaissent à droite du symbole ACS+.]

Donc, si je devais rédiger un document d'orientation concernant la politique sur les produits pharmaceutiques, il faudrait aborder la question sous plusieurs angles différents.

[Un fond avec des barres colorées s'affiche avec le titre « Examiner les données ».]

Tout d'abord, examinons les données comme nous l'avons fait.

[Sur la gauche de l'écran, une illustration s'affiche, représentant une silhouette bleue de la tête d'un homme entourée du symbole masculin. À droite de l'écran, une silhouette rose de la tête d'une femme s'affiche, entourée du symbole féminin.]

Les données nous ont montré que les médicaments affectent différemment les hommes et les femmes. Ma première question serait la suivante : est-ce que Santé Canada examine réellement ces données lorsque de nouveaux médicaments doivent être approuvés pour être utilisés au Canada? Est-ce qu'on demande aux sociétés pharmaceutiques : avez-vous testé ces médicaments? Ont-ils le même effet positif? Les effets secondaires possibles et leur fréquence sont-ils les mêmes chez les hommes et les femmes? En fait, devrait-on mettre ces informations à la disposition du public?

[La page d'accueil du site Web de Santé Canada s'affiche, remplissant tout l'écran. L'écran se brouille et un flacon de pilules qui se renverse apparaît.]

Je viens de recevoir une ordonnance de mon médecin. Par souci d'ouverture et de transparence, devrais-je avoir la possibilité d'aller sur le site Web de Santé Canada pour savoir si ce nouveau médicament qui m'est prescrit a été testé chez des hommes et des femmes? Le profil des effets secondaires est-il différent?

[L'illustration du flacon de pilules reste et les pilules se déversent. Un symbole masculin s'affiche en bas à gauche et le symbole féminin en bas à droite. Les illustrations du flacon de pilules et des symboles s'effacent et des points d'interrogation se dispersent sur l'écran. Les points d'interrogation s'estompent et des barres colorées apparaissent et effacent le texte pour révéler la DRE CARA TANNENBAUM.]

Si je suis asiatique ou autochtone, ou si je suis nouvelle immigrante ou Canadienne de race noire, puis-je savoir sur qui ce médicament a été testé et savoir que j'ai été bien représenté dans les expériences et les essais, afin de pouvoir le prendre en toute sécurité?

L'une des recommandations stratégiques serait de faire preuve d'ouverture et de transparence au sujet de la population et des informations qui ont servi à établir l'innocuité et l'efficacité de ce médicament, pour permettre aux Canadiens de faire des choix éclairés.

[Les mots « Recommandations au sujet des politiques » s'affichent à l'écran, puis un point apparaît en dessous, avec les mots « Ouverture et transparence ». Des barres colorées apparaissent et effacent le texte pour révéler la DRE CARA TANNENBAUM.]

Une autre recommandation stratégique pourrait consister, dans notre analyse comparative approfondie entre les sexes, à se demander « pourquoi » et à essayer d'y répondre.

[Les mots « Recommandations au sujet des politiques » et le point avec les mots « Ouverture et transparence » réapparaissent à l'écran et un deuxième point de la liste s'affiche : « Chercher à savoir POURQUOI ». Des barres colorées apparaissent et effacent le texte pour révéler la DRE CARA TANNENBAUM.]

Revenons aux opioïdes. Pourquoi les hommes sont-ils plus nombreux à mourir à cause des opioïdes? Eh bien! Si je cherche à savoir pourquoi, il s'avère qu'il existe de nombreux mythes étroitement liés au sexe. Je travaillais au ministère des Anciens Combattants, lorsque j'ai découvert qu'une rumeur ou un mème circulait sur les médias sociaux selon lequel, si vous suiviez un traitement à la méthadone pour essayer de vous libérer des opioïdes, cela tuerait votre libido;

[Le texte suivant s'affiche à l'écran : « Mythe : le traitement à la méthadone affecte la libido ». Des barres colorées apparaissent et effacent le texte pour révéler la DRE CARA TANNENBAUM.]

que la méthadone diminue le taux de testostérone et que les hommes risquent davantage de souffrir de dysfonction érectile et de problèmes sexuels à cause de la méthadone.

C'est vrai et ce n'est pas vrai. La vérité, c'est que tous les opioïdes diminuent le taux de testostérone et la libido chez les hommes. Seulement, quand vous prenez des opioïdes, vous ne vous en rendez pas compte; mais quand vous essayez de vous en défaire, vous vous sentez mieux et vous attribuez cela à la méthadone.

Que faut-il faire pour qu'un plus grand nombre d'hommes participent aux programmes de réduction des opioïdes?

[Les mots « Recommandations au sujet des politiques » et les deux points : « Ouverture et transparence » et « Chercher à savoir POURQUOI » réapparaissent à l'écran et un troisième point de la liste s'affiche : « Se débarrasser des mythes liés au sexe ». Des barres colorées apparaissent et effacent le texte pour révéler la DRE CARA TANNENBAUM.]

Il faut se débarrasser de certains de ces mythes liés au sexe, augmenter la communication – peut-être au sujet des effets des hormones sexuelles sur les opioïdes et des opioïdes sur les hormones sexuelles –, et s'assurer que l'information sur les effets secondaires et les méfaits de ces médicaments soit accessible au public.

S'il était question des formulaires pharmaceutiques, je voudrais jeter un coup d'œil à la fréquence d'utilisation de ces médicaments par rapport au revenu. Quelles sont les populations qui verraient leurs habitudes de prise de médicaments changer le plus en raison de l'assurance-médicaments? Est-ce qu'il s'agirait, par exemple, des femmes âgées sans assurance-médicaments qui n'ont pas les moyens de payer leurs médicaments? Et les médicaments que nous prescrivons sont-ils appropriés?

[Un écran vide apparaît avec trois cercles, et dans chaque cercle s'affiche un mot : « Sexe », « Âge » et « Race ». Des images de différents types de pilules apparaissent dans les cercles sous les mots. Des barres colorées apparaissent et effacent le texte pour révéler la DRE CARA TANNENBAUM.]

Peut-être devrions-nous avoir des listes de médicaments différentes selon le sexe, l'âge et les groupes raciaux, et en fonction du fait que des médicaments sont plus efficaces pour certaines personnes que pour d'autres? L'assurance-médicaments serait ainsi personnalisée. Vous vous dites peut-être : « Holà, c'est trop compliqué! L'assurance-médicaments, c'est déjà assez mêlant comme ça. » Mais moi je dis que, si nous devons le faire, faisons-le bien et assurons-nous d'y appliquer l'ACFSG+.

[Un fond avec des barres colorées apparaît à l'écran avec les mots « Recommandations stratégiques importantes ».]

Nous avons surtout parlé des médicaments sur ordonnance, mais il y a les médicaments en vente libre que les gens prennent.

[Une image plein écran d'un homme âgé parlant à un pharmacien apparaît. Le pharmacien tient un flacon d'ordonnance. Des barres colorées apparaissent et effacent l'image pour révéler la DRE CARA TANNENBAUM.]

Il y a aussi les médicaments sans ordonnance ou sous forme de pilules. Il y a le cannabis, n'est-ce pas?

[La couverture d'un rapport du gouvernement du Canada s'affiche à l'écran avec les mots « Un cadre pour la légalisation et la réglementation du cannabis au Canada : Le rapport final du groupe de travail sur la légalisation et la réglementation du cannabis ». Sous les mots se trouvent des cadres triangulaires avec des feuilles de cannabis à l'intérieur.]

La marijuana est maintenant légale au Canada. En quoi consiste une analyse comparative entre les sexes au sujet de la marijuana? On peut penser à bien des choses. Le facteur lié au sexe le plus évident est la propension à tomber enceinte.

[Une image d'une silhouette d'une femme enceinte s'affiche à l'écran. La silhouette glisse vers la gauche et une illustration d'une feuille de marijuana apparaît. Des barres colorées apparaissent et effacent l'image pour révéler la DRE CARA TANNENBAUM.]

Et savons-nous réellement quel sera l'effet de la marijuana sur le fœtus?

Devons-nous commencer à recommander des limites différentes pour le cannabis? Devons-nous commencer à recommander des limites différentes pour les opioïdes? Saviez-vous qu'il existe aujourd'hui des médicaments pour lesquels nous recommandons des doses différentes pour les hommes et les femmes?

Si nous n'avons pas de politiques en place au Canada qui posent les questions suivantes :

[Les mots « Recommandations stratégiques » apparaissent à l'écran. Au-dessus des mots, un encadré vert s'affiche : « Le sexe et le genre ont-ils une incidence sur l'approbation au Canada? » À droite, un encadré bleu s'affiche avec le texte « La commercialisation se fait-elle correctement? » En dessous, un encadré rose s'affiche avec les mots « Faisons-nous recommandations? » À gauche, un encadré doré s'affiche. Il dit : « Le public est-il informé? »]

Le sexe et le genre ont-ils une incidence sur l'approbation des médicaments au Canada?

La commercialisation se fait-elle correctement?

Faisons-nous des recommandations? Et les gens savent-ils qu'ils ne devraient pas prendre un médicament qui pourrait être bon pour quelqu'un et dangereux pour eux? Si ces questions ne sont pas posées, nous n'aidons pas les Canadiens à prendre soin de leur santé.

[La DRE CARA TANNENBAUM disparaît et un fond avec des barres colorées apparaît puis disparaît, et le logo du gouvernement du Canada s'affiche.]


En vedette

COVID19

Renseignements à l'intention des employés du gouvernement du Canada : maladie à coronavirus (COVID‑19)

Mise à jour à l'intention des employés sur COVID‑19, télétravail, avis, messages et ressources à partager.

COVID-19 : Ressources d'apprentissage

COVID-19 : Ressources d'apprentissageNouveau

Ressources d'apprentissage pour les fonctionnaires au courant de la pandémie de COVID-19.

Ce site web est continuellement mis à jour en fonction de vos commentaires.

Dites-nous ce que vous en pensez.
Sur quelle plateforme porte votre commentaire :
Veuillez entrer votre courriel si vous souhaitez une réponse :
Date de modification :